Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Respect du rythme de l'enfant dans ses acquisitions psychomotrices.

 

Il y a quelques années, nous avons eu l’opportunité de travailler avec une psychomotricienne qui nous a expliqué les séquences du développement psychomoteur de l’enfant, que nous respectons depuis, tant au sein de la crèche que chez les assistantes maternelles.

 

Ces séquences sont les mêmes pour tous les enfants, mais elles ne se font pas forcément au même rythme car elles sont fonction de chaque individu.

 

Le développement psychomoteur obéit néanmoins à quelques grands principes :

-         une progression par étapes

-         une évolution qui se fait de la tête vers les membres (céphalocaudal)

-         de l’épaule jusqu’aux doigts

-         un développement des muscles plus ou moins sollicités.

 

Il doit d’abord utiliser ses quatre membres pour se mouvoir en rampant, puis à quatre pattes lorsque sa musculature le lui permettra ; la coordination des bras et des jambes se fait alors petit à petit.

 

Installer un enfant assis sur son tapis de jeux sans qu’il ait trouvé lui-même la manière de le faire, n’est pas la bonne solution pour qu’il évolue correctement.

L’enfant a besoin de prendre conscience de son corps, de le maîtriser de l’intérieur, de connaître sa force et ses limites. L’enfant mis assis ne pourra pas changer de position lui-même car il n’aura pas trouvé seul les gestes qui lui permettront de se remettre allongé s’il le désire ou d’aller chercher un jouet à trop grande distance de ses bras.

S’asseoir seul est une étape essentielle dans l’acquisition de la marche.

En apprivoisant cette position assise, il va commencer à s’intéresser à la station debout car ses membres inférieurs se seront fortifiés mais il lui faudra plusieurs semaines pour qu’il puisse se lever seul.

Il va alors passer des heures à s’accroupir puis à se relever ; il a besoin de répéter constamment des mêmes gestes pour se les approprier.

 

Voilà pourquoi l’utilisation du youpala n’est pas nécessaire à son développement ; au contraire, il ne fait que retarder toutes ces étapes citées plus haut.

 

Respecter le rythme de l’enfant, c’est respecté l’enfant ; contribuer  à son développement, consiste à l’installer sur un tapis de jeux, à maintenir son attention en éveil en variant les jeux proposés.

Ne pas être impatient.

Prendre le temps d’observer l’enfant évoluer comme il le sent en toute sécurité.

L’encourager du regard, par la parole.